Plan Opérationnel 2010-2015 Des Recommandations du Groupe de Travail sur l’Éducation et la Formation (2012)

Publication date

Authors

ABSTRACT

À la fin de 2007, le Président de la République a mis en place une Commission dénommée Groupe de Travail sur l’Éducation et la Formation (GTEF) formée de membres provenant de différents secteurs de la société haïtienne. Le mandat du GTEF consistait principalement à dégager les éléments consensuels permettant de proposer un Pacte National sur l’Éducation et la Formation (PANEF) destiné à orienter le système éducatif pour les 20 à 25 prochaines années. Suite au séisme dévastateur et meurtrier du 12 janvier 2010 où le secteur de l’éducation a été terriblement affecté, le mandat de la Commission a été élargi afin de prendre en compte les implications de cette catastrophe sur la reconstruction du système éducatif. Après la présentation en mai 2010 au Chef de l’État des premières conclusions du rapport du GTEF et d’une offre technique et financière de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) afin de marquer son engagement dans la reconstruction du pays, incluant spécifiquement le secteur de l’éducation, le Président de la République a demandé au Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) de préparer le plan d’opérationnalisation des recommandations du GTEF. Une Task Force tripartite (MENFP, GTEF et BID) a été constituée rapidement. Le présent document est le résultat global de son travail. Au nom du Gouvernement de la République d’Haïti et en mon personnel, en tant que Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), je tiens à féliciter la Task Force et les cadres des Directions Techniques du Ministère dans la finalisation de cet important outil de cadre d’intervention qu’est le Plan Opérationnel 2010-2015, à partir de l’intégration d’un ensemble de nouvelles propositions traduisant les préoccupations, la vision et les objectifs du gouvernement actuel. Je voudrais spécialement mentionner que le chantier sur la scolarisation universelle très fortement appuyé par le Président de la République, Son Excellence Michel Joseph Martelly, traduit la ferme volonté du Gouvernement d’instaurer une école pour tous. Ouvrir les portes de l’école haïtienne à tous les enfants du pays ; défavorisés ou favorisés, pauvres ou riches et offrir à tous les opportunités qui leur permettront d’accéder aux échelons les plus élevés de la société haïtienne constituent les priorités fondamentales du Gouvernement. L’éducation représente un défi, un pari que nous devons gagner. La grande question qui s’impose à nous aujourd’hui, tenant compte de notre passé et de nos difficultés, est celle-ci : sommes-nous prêts à relever ce défi ? La réponse n’est pas évidente tant le découragement continue de dominer certaines de nos actions. Pourtant nous n’avons pas emprunté le chemin de l’Histoire pour aboutir à une impasse. Pourtant nous n’avons pas consenti tant de sacrifices pour que la misère soit notre seule récompense. Nous devons aujourd’hui prendre la résolution de consentir de nouveau sacrifices et saisir notre destin en main dans le dessein de bâtir une nouvelle société dans laquelle l’éducation représente la pierre angulaire. Ensemble, nous gagnerons ce défi. À cette fin, nous devrons tous oeuvrer 12 de sorte que l’école haïtienne puisse retrouver son image de marque au sein de notre société et répondre à sa vraie mission, celle de former des citoyens et des citoyennes éclairés et avertis au service de leur pays.

FULL TEXT