EMMUS 2012 (DHS)

Publication date

Authors

ABSTRACT

Cette cinquième Enquête Mortalité, Morbidité et Utilisation des Services (EMMUS-V) a été commanditée par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP). Elle a été mise en oeuvre par l’Institut Haïtien de l’Enfance (IHE) avec l’assistance technique d’ICF International, organisme chargé du programme international des Enquêtes Démographiques et de Santé (DHS) pour le compte de l’USAID. L’enquête a bénéficié de l’aide de l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI) pour la constitution de la base de sondage ; du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) pour la réalisation des tests de dépistage du VIH et des Centres GHESKIO pour le contrôle de qualité.

En Haïti, une enquête sur la mortalité, la morbidité et l’utilisation des services est exécutée environ tous les cinq ans : la première ayant eu lieu en 1987, la deuxième en 1994-1995, la troisième en 2000, la quatrième en 2005-2006. Pour cette cinquième enquête, la collecte des données a été réalisée de janvier à juin 2012.

L’EMMUS-V est une enquête démographique et de santé ciblant les ménages, la population en général, en particulier les femmes de 15 à 49 ans, les hommes de 15 à 59 ans et les enfants de moins de cinq ans. Elle a été conçue pour fournir des estimations actualisées sur les principaux indicateurs démographiques et sanitaires de base qui seront utiles à la planification, au suivi et à l’évaluation des programmes de santé et de développement en Haïti. Le rapport présente des informations sur les caractéristiques de la population et des enquêtés, les conditions de vie des ménages, le niveau de la fécondité, les préférences en matière de fécondité, la connaissance et l’utilisation des méthodes de planification familiale, les pratiques d’allaitement et d’alimentation des enfants, la mortalité des enfants, la santé maternelle et infantile, la prévention du paludisme, l’état nutritionnel de la mère et de l’enfant, la situation des enfants, le statut de la femme et les violences domestiques. Ce rapport présente également des informations relatives à des thèmes spécifiques tels que : le tremblement de terre, la faim et le choléra ainsi que des estimations de la prévalence de l’anémie et du VIH.

Ce rapport est essentiellement descriptif et présente les résultats selon certaines caractéristiques sociodémographiques telles que : le groupe d’âges, l’état matrimonial, le milieu de résidence (incluant les camps de déplacés), le département géographique, le niveau d’instruction et le niveau de bien-être économique. Il présente également la tendance des principaux indicateurs en les comparant avec les niveaux observés au cours des enquêtes antérieures. Les erreurs de sondage pour l’EMMUS-V ont été calculées pour certaines des variables les plus intéressantes et l’intervalle de confiance à 95 % est présenté en annexe pour l’ensemble du pays, l’Aire Métropolitaine sans les camps, les autres villes urbaines sans les camps, le milieu rural sans les camps, les camps, l’Aire Métropolitaine dans sa totalité, le milieu urbain dans sa totalité, le milieu rural dans sa totalité et pour chacun des dix départements. Ce rapport met en évidence les domaines dans lesquels des progrès ont été réalisés au cours des dernières années, mais aussi ceux où il n’y en pas eu, permettant ainsi aux décideurs de faire des choix éclairés à partir de données actualisées.

FULL TEXT

RELATED CONTENT

Economic Analysis and Willingness to Pay for Alternative Charcoal and Clean Cook Stoves in Haiti

Conventional charcoal and firewood are the main source of energy in Haiti. They provide up to 90% of the country’s energy for domestic and industrial use, resulting in severe environmental and health issues. The present study is initiated to better understand the reasons why two promising alternative technologies (improved cookstoves and alternative charcoal briquettes) have experienced low adoption in Haiti. The research was carried out in two districts in southern Haiti where the improved stoves and briquettes production units exist and where households benefited from a program distributing the improved stoves.

Read More »